La guerre du clafoutis ou l’histoire passionnante de mes comédons

131-clafoutis-aux-cerises.jpg

C’est quand même plus sympa à regarder que ma peau, surtout si on est en train de manger.

Mon histoire commence par une terrible erreur. Il y a 14 ans (putain j’suis vieille), je suis allée voir un dermato pour traiter mon début d’acné juvénile, comme à peu près 80% des autres ados. Et comme pour beaucoup de filles, il m’a donné un super conseil (le mot « super » est utilisé avec la plus parfaite ironie ici) : aller voir un gynéco pour me faire prescrire la pilule ! Grâce aux hormones je retrouverais une peau de bébé. Lire la suite

Publicités

Incompréhension

rs_560x415-150616092441-1024.Donald-Trump-Runs-President.jl.061615.jpg

J’avoue que je ne m’y attendais pas. En partant me coucher hier soir j’étais assez confiante. Assez confiante parce-qu’après mon road-trip américain de cet été, j’avais rencontré une majorité de gens farouchement opposés à Trump. Par exemple : deux pères de famille effrayés pour l’avenir de leurs filles. Un chauffeur Uber soutenant Bernie Sanders et qui avait reporté un peu à contrecoeur son soutien sur Clinton parce-qu’il était démocrate. Des gens qui n’aiment pas Clinton mais qui ne pouvaient pas concevoir une Amérique gouvernée par un fou mégalo. Bref, des gens normaux. Et une personne normale ne PEUT PAS soutenir Trump. C’est une chose que je ne peux pas concevoir, et après ce séjour j’avais vraiment bon espoir. Mais c’était oublier que la Californie ce n’est pas l’Amérique profonde.

Ce matin en me levant, j’ai tout de suite vu les notifications du Monde sur mon téléphone, et très honnêtement j’en ai pleuré. Merci le réveil. J’en ai pleuré parce-que j’avais naïvement eu foi en les américains. Bien qu’elle soit loin d’être parfaite, une victoire d’Hillary Clinton aurait été une jolie victoire puisqu’elle aurait été, juste après le premier président noir, la première présidente femme des Etats-Unis. Mais non. On s’est réveillés avec l’avènement de Biff Tannen qui a volé l’almanach à Marty. Et oui, comme beaucoup, ça m’a littéralement démoralisée.

13709796_10157053583420136_473395521433527373_n.jpg

‘Murica’s gonna need your help more than ever, WonderWoman.

J’en fait des caisses ? Peut-être, mais le contraire serait inquiétant. On parle quand même d’un homme inculte, sanguin, colérique, misogyne, homophobe, raciste, climato-sceptique, mégalo et hystérique à la tête de la première puissance mondiale. Et moi bah ça m’angoisse et ça me déprime. Ça m’angoisse de savoir qu’un mec qui croit que le réchauffement climatique est un complot chinois va diriger le monde pendant les 4 prochaines années. Ça me déprime de savoir qu’un homme qui veut construire un mur entre le Mexique et les Etats-Unis (aux frais des mexicains) soit désormais à la tête d’un pays constitué de 16% de citoyens latinos. Ça me révolte de savoir qu’un homme qui pense qu’il faut attraper les femmes par la chatte gouverne désormais une partie des meilleures d’entre elles. Ça me file la gerbe qu’un homme qui prône l’homophobie décomplexée soit à la tête du pays qui a assez récemment subi un horrible attentat homophobe. Et je ne parle là que du sommet de l’Iceberg.

Et à ceux qui pensent que ça ne nous concerne pas en tant que français : ça nous concerne tous. Les décisions et actions des Etats-Unis ont un impact sur le monde entier. Et franchement j’ai peur pour nos élections de 2017… D’ailleurs, à ceux qui pensent que les américains méritent ce qu’il leur arrive, je vous interdis de vous plaindre en Mai prochain.

Enfin bref, j’avais besoin d’un bon coup de gueule. Et je m’en vais comme une princesse me consoler sous ma couette avec du chocolat, en soutenant fermement le #Calexit. I fell in love with you California, fight for what you believe in.

Capture d’écran 2016-11-09 à 15.39.32.png

Sur le site yescalifornia.org, tous les détails de la campagne d’indépendance de la Californie.

« T’as 30 ans et t’as pas de mec ? »

J’aimerais faire une courte note pour parler de ce combat quotidien qu’est être une femme de (bientôt) 30 ans célibataire. Bon ok j’exagère, mais il faut avouer qu’on subit une pression qui, en plus d’être inutile, ne va pas aller en s’arrangeant avec l’âge. C’est peut-être aussi le cas pour ces messieurs vous me direz, je ne me suis pas vraiment penchée sur la question, mais j’ai l’impression que c’est quand même beaucoup plus socialement acceptable d’être un homme trentenaire célibataire qu’une femme.

beach-455752_960_720.jpg

Cas typique de deux filles qui ont du mal à vivre sans un homme à leurs côtés.

Plus tu vieillis et plus tu es invitée à des mariages, le lieu préféré des vieux de ta famille pour faire le tour du cercle des femmes célibataires (qui se réduit de plus en plus au fil des années, soyons honnêtes) pour leur demander « et toi alors, c’est pour quand ? ».

Lire la suite

Que penser de Pokemon Go ?

Avant de lire cet article, il faut savoir que je n’ai aucune objectivité en ce qui concerne Pokémon. Ces jeux m’ont accompagné à la fin de mon enfance et à mon entrée dans l’adolescence et je les aime avec la force de mille soleils. Du coup, tu penses bien que quand j’attendais la sortie de Pokémon Go comme le Messie.

maxresdefault.jpg

Passée l’euphorie de la découverte, que j’ai su gérer en toute retenue (« OH PUTAIN J’AI LES TROIS STARTERS DEVANT MOI, OH MON DIEU C’EST CARAPUCE, JE VAIS AVOIR UN CARAPUCE, CARAPUCE EST DEVANT MOI, MA VIE A ENFIN UN SENS !! ») je dois avouer que si le principe est ultra cool, je pense qu’on va très vite en avoir fait le tour, Lire la suite

La journée de la poisse + Le départ

Sous ce brouillard se trouve l’océan…

Cette journée avait pourtant bien commencé. Apres une soirée plutôt sympa : les garçons sont allés au concert de Korn et moi j’ai passé la soirée à discuter avec deux américains et un allemand à l’auberge, on a réussi à se trouver un motel pas loin de Los Angeles pour pouvoir regagner l’aéroport rapidement le lendemain. Lire la suite

Northern SF 

BOATS BOATS BOATS

Ce matin, on s’est motivés pour aller voir le Golden Gate bridge et faire quelques photos, mais la météo n’était pas du même avis. Une vraie purée de pois (le célèbre « San Francisco fog ») nous empêche de voir le bout de notre nez, et encore moins le pont ! Heureusement, le fog avait laissé l’intérieur de la ville tranquille, nous sommes donc repartis vers celle ci.  Lire la suite

SAN FRAN-FUCKING-CISCO

c’est typique et c’est magnifique

On y est ! Le moment tant attendu, un de mes rêves réalisés : San Francisco avec un  transit correct.

Depuis la fenêtre de la cuisine, au petit dej

Nous sommes arrivés lundi soir à l’auberge de jeunesse, et sommes tombés sur une employée adorable qui a réussi à nous trouver des places ensemble pour toute la semaine. Nous sommes donc dans une superbe auberge de jeunesse sur la côte pacifique, a côté d’un phare, a 20 minutes de San Francisco en voiture. La vue est magnifique, les gens sont très sympa, l’ambiance est au top.  Lire la suite